L’imagination est l’œil de l’âme.

L’imagination est l’œil de l’âme. J’appelle imagination la faculté de rendre sensible ce qui est intellectuel, d’incorporer ce qui est esprit; en un mot, de mettre au jour, sans le dénaturer, ce qui est de soi-même invisible. C’est à l’imagination que les plus grandes vérités sont révélées : par exemple, la providence, sa marche, ses desseins; ils échappent à notre jugement; l’imagination seule les voit. Sans l’imagination, la sensibilité est réduite au moment où l’on existe; les sensations sont plus vives, plus courtes, et n’ont point d’harmonie dans leur succession.
JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 158.